Go Out! n°49

« Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés ils deviennent des sujets. » Alfred Sauvy.                                                                 Après 7 licenciements intervenus à la Tribune de Genève et 13 postes supprimés au 24 Heures, l’Hebdo tire sa révérence tandis que Le Temps se retrouve à son tour amputé de 36 journalistes (la rubrique culture est décimée). La presse de qualité se retrouve aux prises d’un drame aux consonances proches de celui qui se joue actuellement à l’Opéra des Nations: Wozzeck.  Une tragédie qui n’est pas sans rappeler la vague de fermetures essuyées par les squats genevois et lieux culturels autogérés une décennie auparavant. Dans le premier cas, la liberté de la presse se voit menacée, dans le deuxième, c’est celle de créer et de proclamer un mode de vie différent qui s’est vue s’éclipser. Au final une seule et même liberté se retrouve sur l’autel: celle de s’exprimer. Pour nuancer ce triste postulat, la Gravière, menacée d’expulsion l’année suivant sa création souffle aujourd’hui ses 5 bougies. Dans cette même perspective, la dernière édition du Deviant Art Festival nous rappelle, sourire au coin, que, derrière ses atours austères, Genève demeurera aussi frondeuse qu’avide de liberté. A commencer par celle de bruisser sans entrave avec le festival de musique d’aujourd’hui Archipel. Dans la même veine, l’Ensemble contrechamps célèbre 40 années dédiées à repousser les contours de la musique contemporaine. Puisque ce mois les sonorités soufflent sur mars, le dossier de cette édition se consacrera spécialement à vous donner un avant-goût des délices subversifs du jazz en compagnie du festival de l’AMR (Association pour l’Encouragement de la Musique Improvisée), de Cully et de Marignac à Lancy. On ne manquera pas de découvrir quelques pépites artistiques à l’image du nouveau résident du Centre d’Art Contemporain (CAC) et lauréat du Prix BNP Paribas 2017, Galaxia Wang qui présentera une exposition en mai prochain. Une virée à la foire d’Art Rotterdam aura permis à l’équipe de dénicher d’autres nouveaux talents émergents. Le Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains de Genève et le Festival de films de Fribourg sauront satisfaire les amateurs de films et documentaires à caractère humanitaire et solidaire. De quoi chaleureusement clore un hiver abrupt et amer.  Mina Sidi Ali & Mabrouk Hosni Ibn Aleya

A la Une

Agenda du jour

- Voir tous -

Blog

- Voir tous -

Vidéos

- Voir tous -

Partenaires