Go Out Magazine Menu

Publié par le 19.12.2018

Cette automne, on a mis la patte sur LA pépite culinaire: le Cinquième Jour! Le chef Walter El Nagar aka Mad Chef y distribue des claques émotionnelles de haute volée avec son nouveau concept inédit à Genève. Les 4 premiers jours sont ouverts aux adeptes d’une cuisine sur orbite, précise dans la saveur et cinglante à chaque bouchée, le cinquième lui est dédié aux plus démunis à qui Walter El Nagar, mélange d’extra et de terrestre, véritable objet gastronomique non identifié, offre un repas servi sur un plateau de générosité et de dextérité.
Close-up sur ce chef aussi doué que barré et sa table façon quatrième dimension où rien est à comprendre, rien à expliquer, juste à déguster.

Le chef Walter El Nagar s’apparente au Petit Prince de St-Exupéry. Prêt à décrocher les lunes, il planifie des comètes. Après le Fiskebar (Ritz-Carlton hôtel de la Paix) dont il inaugure l’ouverture, le Susuru, bar à ramen japonais dont il crée la carte, il nous en met plein les yeux cet été avec un restaurant éphémère pop-up nommé Polp où chaque mois il proposait un seul et unique plat autour du poulpe. Depuis sa fermeture, il se consacre à son nouveau projet culinaire, le Cinquième Jour un restaurant avec une approche humaniste, un concept tout à fait créatif et inédit à Genève.

Chaque semaine, Walter El Nagar ouvre son lieu du mardi au vendredi à tous les publics où il y déploie deux menus locavores, créatifs, bio et saisonniers: vegan/végétarien et omnivore. Il met son énergie et son talent au service du terroir à vitaliser en privilégiant des produits dénichés à moins de 100 km à la ronde. Puis le samedi, le cinquième jour qui donne son nom au concept que se dévoile le coeur du projet: le chef offre le repas à des personnes plus démunis identifiées par des associations partenaires au restaurant, telle que des ONG locales, la Croix-Rouge et Carrefour.

A sa table, réservée pour 12 convives maximum, un comptoir en U évoquant un omakase japonais ouvert sur la cuisine, on rêve les yeux ouverts et se délecte sur orbite. Des saveurs inédites, des textures comme jamais. Ici, l’huître se consomme façon tartare saisi d’une pincée d’orange et carapacé d’une feuille de chou. Le cénovis se hisse poudré sur le beurre qu’on tartine sur des tranches de pain toasts à dévorer pendant le repas ou en plat. Walter El Nagar nous file le grand frisson des sillons et on en redemande. Toque basse!

Le Cinquième jour
Mardi au vendredi: 12h – 14h30 (midi 30CHF) / 18h30 – 23h (soir 100CHF)
Rue des Eaux Vives 25, 1207 Genève
http://lecinquiemejour.com/fr/