Aux olympiades musicales genevoises

On ne présente plus le Concours international d’exécution musicale de Genève, qui depuis 1939 sert aux jeunes prodiges de tremplin pour la scène musicale internationale. Contrairement aux autres grands et illustres concours internationaux – à l’exception notoire du Tchaikovsky de Moscou et ses quatre disciplines – le Concours de Genève se distingue par son caractère pluridisciplinaire, n’étant non seulement pas limité à un seul instrument mais offrant également une place de choix au chant et à la composition. Remporté l’an dernier par le compositeur coréen Jaehyuck Choi, le concours se consacrera cette année au piano et à la clarinette. Une 73ème édition qui aura lieu du 29 octobre au 14 novembre et sera accueillie par un large éventail de lieux à Genève.

Une popularité en augmentation

Plus de 400 jeunes musiciens agés de 17 à 29 ans se sont inscrits à ce cru, un chiffre qui illustre la popularité indubitable du concours. Alors que les pianistes sont 48 à avoir été retenus, les clarinettistes seront, eux, 42 au premier tour. C’est sur dossier que cette première sélection s’est effectuée, chaque candidat étant prié de soumettre un enregistrement vidéo au jury.

Bataille de notes

Cette 73ème edition sera inaugurée par les premiers récitals de piano, durant trois jours, où les candidats choisiront des œuvres parmi les répertoires de Brahms, Chopin, Schubert, Schumann, Mozart, Haydn et Beethoven. Sera imposée une œuvre commandée à un compositeur suisse. Le deuxième tour verra seize pianistes s’affronter sur Beethoven et Debussy, ainsi que sur une œuvre moderne. La demi-finale mettra Mozart à l’honneur parallèlement aux pièces choisies par les candidats, puis le 8 novembre aura lieu la finale au Victoria Hall – accompagnée par l’Orchestre de la Suisse Romande sous la baguette du canadien Peter Oundjian – lors de laquelle les trois finalistes interpréteront naturellement un grand concerto du répertoire.
La partie clarinette débutera quant à elle le 4 novembre avec une Fantasiestücke de Schumann comme œuvre imposée, suivie d’un deuxième tour composé de Brahms et d’œuvres à choix. La finale aura lieu le 14 novembre en notre superbe Bâtiment des Force Motrices, où les trois lauréats s’affronteront pour la première place au son d’une composition de Jaehyuck Choi, vainqueur de l’édition 2017, ainsi que d’un concerto à choix du répertoire. L’Orchestre de Chambre de Genève sera de la partie, dirigé par le français Pierre Bleuse.

Des prix à la hauteur

Outre la renommée internationale, le Concours offre à ses lauréats une série de prix officiels pour chacune des deux disciplines, le premier étant constitué d’une enveloppe de CHF 20’000. S’ajoutent à ceux-ci une série de prix spéciaux, tels que des prix du public ou autres récompenses d’institutions privées, ainsi qu’une montre offerte aux gagnants par le sponsor principal, la maison Breguet.
Une fois le prix en poche, les lauréats n’en ont pas terminé avec le Concours, qui depuis 2003 mène un programme d’accompagnement de carrière. Grâce à l’appui de la Loterie Romande, le programme de soutien aux lauréats offre deux ans de services d’agence de concerts, un enregistrement de disque, une tournée internationale, la participation à un festival, ainsi que des ateliers qui abordent avec eux les différents aspects pratiques et enjeux d’une carrière musicale, tels que la scène, le management et l’image. Outre les cours destinés aux lauréats, on notera qu’il est de tradition qu’une masterclass ouverte au public soit dispensée chaque année par un membre du jury, qui aura cette année lieu les 15, 16 et 17 novembre et sera donnée par le clarinettiste finlandais Kari Kriikku, en collaboration avec les Hautes écoles de musique de Genève et Lausanne. L’occasion pour les moins initiés de découvrir les coulisses d’un monde qui conjugue émerveillement et compétition au quotidien !

Concours de Genève
Piano : du 29 octobre au 8 novembre
Clarinette : du 4 au 14 novembre
Masterclass (clarinette) ouverte au public du 15 au 17 novembre
Divers lieux
www.concoursgeneve.ch

Responsable des rubriques musique classique & design, webmaster gooutmag.ch

J’ai rejoint l’équipe Go Out! au printemps 2015 avec la volonté d’écrire sur l’architecture, puis ma passion pour la musique classique en a vite décidé autrement. L’extraordinaire offre musicale genevoise m’a vampirisé et poussé par la force des choses à me consacrer à ce merveilleux sujet, dont je suis maintenant responsable parallèlement à la nouvelle rubrique design. Quand Go Out! me laisse un peu de temps libre, je fréquente les maisons d’opéra, m’abandonne à des romans-fleuves, m’exerce à la photographie, me défoule à ski ou à vélo et me consacre à mon métier de designer.