Go Out Magazine Menu

Publié par le 13.09.2018

Et c’est reparti pour un tour ! Avec cette détermination sans faille à vouloir faciliter l’accès à la culture à un public toujours plus large et diversifié, la commune de Vernier propose pour cette nouvelle saison 2018-2019 une palette étendue de spectacles inspirés d’univers artistiques bien différents. L’accent sera mis, cette année, sur les créations et les découvertes avec plus de trente spectacles joués au fil des semaines et qui auront pour mission d’offrir aux spectateurs des moments de rêve, d’évasion mais également d’enchantement et de réflexion. La programmation fera également la part belle aux enfants en proposant une offre famille pensée et conçue spécialement pour nos tout-petits dans le but d’attiser leur curiosité et peut-être ainsi leurs donner envie de découvrir un peu plus les arts du spectacle et la culture en général. Mise en bouche.

Par SORAYA NEFIL

D’année en année, la programmation culturelle de Vernier nous surprend. En brassant large, de la danse à la musique, de l’humour au cirque, en mettant l’accent sur le public familial, la deuxième ville du canton se distingue par son éclectisme et son choix de spectacles de qualité aussi pointue qu’accessible à tous.

THÉÂTRE AU FÉMININ
On ne manquera pas de rire à gorges déployées dès le début de saison à Vernier avec une mise à l’honneur des femmes ! On commence ainsi avec la Genevoise Marina Rollman le 21 septembre avec « Un spectacle drôle ! ». L’artiste pose un regard espiègle sur notre étrange société : de l’absurde et du rire avant tout. La révélation 2017 de l’humour belge, Manon Lepomme, foule elle aussi les planches de la Salle du Lignon, le 5 octobre avec « Non, je n’irai pas chez le psy ». Puis, Mélisse Magny (18 janvier) présente une pièce terriblement humaine, « 85 B ». Accompagnée d’objets et de marionnettes, elle raconte avec beaucoup de pudeur l’histoire de Chloé, 28 ans, touchée par le cancer. Enfin, c’est Eva Rami, l’étoile montante découverte à Avignon, qui revient avec « T’es toi ! » sa nouvelle performance ; au travers du personnage d’Elsa, elle raconte son parcours d’apprentie comédienne.

My ladies rock, Jean-Claude Gallotta

EN FAMILLE
Pour être certain de faire plaisir aux enfants, quoi de mieux que de les amener au cirque ! Acrobaties, jonglage, musique et pitreries en tout genre raviront toujours le coeur de nos chérubins et cette année c’est la Compagnie Elefanto qui s’y colle avec sa « Balade sans chaussettes » les 29 et 30 septembre prochains. Tout en prenant du bon temps, les enfants pourront s’interroger sur les questions de la différence, du respect et du rapport aux autres, qui, tous les jours, font l’actualité de notre société. Pour rester dans les mêmes thèmes mais avec un art complètement différent, le spectacle de marionnettes « Moustaches » (3 et 4 novembre), de la Compagnie Zapoï, rappellera aux plus jeunes spectateurs qu’il existe une face cachée aux choses… A ne pas manquer le 8 décembre prochain, le spectacle de Kader Attou qui promet encore une fois d’être tourbillonnant. Une des grandes figures du hip-hop français y proposera un spectacle tout en légèreté, rythmé, acrobatique, et parsemé de graines d’humour, le tout déployé en de petites saynètes inspirées du cinéma burlesque.

DANSE
Côté danse, c’est Jean-Claude Gallotta, qui revient cette année avec un nouvel opus pour onze danseurs, « My Ladies rock ». Le chorégraphe y convoque les voix des femmes, rockeuses et pionnières. Un ballet poétique, enragé de liberté confirmant l’amour de Jean-Claude Gallotta pour le rock and roll et les femmes. Mais le spectacle le plus attendu reste l’oeuvre inclassable « Un poyo rojo » créée par les Argentins Luciano Rosso et Alfonso Barón, le 25 janvier prochain : une performance sensorielle étonnante entre la compétition sportive, le combat de coqs, l’acrobatie et la danse. Puis, on ne manquera pas Faded de Ioannis Mandafounis (du 4 au 6 avril), sa dernière pièce en tant que danseur, réalisée en coproduction avec la Ville de Vernier et le Theater Freiburg. Ce véritable marathon dansé le verra exécuter jusqu’à l’épuisement une série de variations, partageant avec son public l’envers du décor en déroulant son quotidien de danseur au jour le jour. Un magnifique hommage au destin des danseurs en fin de parcours.

Programme disponible sur www.vernier.ch/culture