Go Out Magazine Menu

Publié par le 10.11.2017

Pour les collectionneurs horlogers en mal de nouvelles conquêtes, il y a Noël mais surtout, avant, les ventes aux enchères genevoises. Trois grandes dates sont à retenir dans un calendrier hivernal où s’affronteront les watch addicts les plus incurables. Certains lots seront débattus à coup de millions de francs.  

Modele de montre HM8 crée par MB&F avec la jeune artiste Cassandra Legendre

HM8 de MB&F en collaboration avec la jeune artiste Cassandra Legendre

Yves Montand chantait «Le temps des cerises». A Genève, en fin d’année, c’est le temps des marronniers – en jargon événementiel, ces événements récurrents qui, tous les ans, polarisent les conversations mondaines. Les grandes ventes horlogères genevoises de novembre et décembre vont, encore une fois, faire couler beaucoup d’encre.  

Concurrence américaine 

Il faut dire que, cette année, la saison est particulière. Elle s’est ouverte non seulement un peu plus tôt mais, de surcroît, pas à Genève. Le feu est venu d’Outre-Atlantique, New York précisément. Là, la maison Phillips s’est illustrée avec un Graal absolu: la fameuse Rolex dite «Paul Newman»… de Paul Newman. On pensait cette icône originelle disparue. Elle était même devenue un sujet récurrent de boutades entre collectionneurs, lors de diners mondains: «Quelqu’un a vu la Paul Newman de Paul Newman?».  

Rires garantis. Pas à Genève: voilà une pièce aux enchères absolument astronomiques que les deux grandes maisons du cru, Sotheby’s et Christie’s, se seraient volontiers offerte. Sans succès, puisque la start-up des enchères horlogères, Phillips, sous la houlette de son gladiateur priseur Aurel Bacs, se l’est attribuée au nez et au marteau de ses vénérables consœurs.  

Commissaire priseur Aurel Bacs

Aurel Bacs

Patek Philippe et Rolex, indétrônables 

C’est dire si ces dernières ont à présent l’appétit aiguisé. Objectif: rattraper le coup avec leurs traditionnelles ventes hivernales. La fête commencera le 11 novembre chez Christie’s avec la vente caritative Only Watch. Là se vendront des pièces uniques, données par les marques, dont le produit de vente sera versé pour lutter contre la dystrophie musculaire de Duchenne.  

The Patek Philippe Reference 5208T-010 In Titanium For Only Watch 2017

La fameuse 5208T en titanium de Patek Philippe adjugé pour 6.2 million CHF

Suivra le lendemain, le 12 novembre, la vente Sotheby’s. Au Mandarin Oriental, la plupart des lots seront évolueront entre 150’000 et 300’000 CHF. Motif: la maison aura une seconde vente quelques semaines plus tard, le 6 décembre à New York. Là encore, peu de lots et plus accessibles.  

Enfin, la saison genevoise sera fermée le lendemain par la vente du 13 novembre chez Christie’s. Sobrement intitulé «Rare Watches», elle attirera son lot de collectionneurs fortunés au Four Seasons, repaire tamisé de dantesques joutes à main levée. Parmi les quatre premières stars mises en vente par la maison figurent deux Rolex… Paul Newman! Même si d’ici là la seule et unique Paul Newman aura bel et bien été vendue, ces deux lots devraient malgré tout être adjugés entre 400’000 et 500’000 CHF pièce. A leurs côtés se tiendra l’autre étoile permanente des ventes aux enchères horlogères, l’éternelle Patek Philippe, dont certains lots devraient eux aussi dépasser le demi-million.  

Patek Philippe. A very fine, rare and attractive 18K gold automatic wristwatch with cream-coloured enamel dial

Patek Philippe 2526 en or 18k datant de 1953, vendue à 27 500 CHF