Go Out Magazine Menu

Publié par le 07.11.2018

Comme à l’accoutumée, le Geneva International Film Festival (GIFF) s’évertue à nous en mettre plein les mirettes, aussi bien avec son affiche visuellement soignée qu’avec sa programmation éclectique à souhait. En attestent les nombreuses œuvres cinématographiques, télévisuelles, digitales et virtuelles au rendez-vous de cette 23ème édition. Trêve de bavardages, il est temps de zieuter / jeter un coup d’œil / poser les yeux / se focaliser sur cette sélection 2018.
Par François Graz

Passion Immersion
Partie intégrante du GIFF depuis quelques années maintenant, la réalité virtuelle est mise à l’honneur avec la création d’un musée VR, permettant au public de redécouvrir des peintures célèbres tel que Le Cri de Munch, Un Bar au Folies Bergères de Manet ou encore L’île des Morts de Böcklin. Projet novateur à l’initiative du photojournaliste Karim Ben Khelifa, The Enemy propose aux utilisateurs d’assister à un face-à-face entre combattants de divers conflits du globe : Salvador, République Démocratique du Congo, Israël et Palestine. Assurément une nouvelle approche du journalisme à tester d’urgence. Expérience résolument immersive, 24/7 du collectif INVIVO plonge le spectateur dans un sommeil artificiel et l’invite à naviguer entre rêves et réalité, un peu comme si Nolan avait adapté Inception en réalité virtuelle.

Affutage oculaire
Côté 7ème art, le thriller érotique Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez ouvre le bal en présence du réalisateur mais également Kate Moran et Nicolas Maury. Ciné français toujours, Les Chatouilles d’Andréa Bescond et Eric Métayer (dont la critique est à retrouver dans nos pages « Rendez-vous pris ») accompagne l’Heure de la sortie de Sébastien Marnier, où la confrontation inquiétante entre un prof et ses élèves promet quelques sueurs froides dans les salles obscures. Outre-Manche, on guigne volontiers Widows, le dernier bijou dramatique de Steve McQueen ainsi que la série A Very English Scandal de Stephen Frears, qui met en scène le décidemment trop rare Hugh Grant au cœur d’un scandale au sommet du pouvoir britannique. Pour les afficionados d’horreur made in 80’s, le GIFF rend hommage à la perfide poupée tueuse qui a rendu insomniaques bon nombre de gamins : Chucky ! Ainsi, Marina Rollman et Yann Marguet réinterpréteront en live le cultissime Jeu d’Enfant de Tom Holland. Œil pour œil…

GIFF 2018
Du 2 au 10 novembre
Divers lieux
Programmation complète sur www.giff.ch