Go Out Magazine Menu

Publié par le 08.05.2018

Pour son demi-siècle d’existence, le petit frère du Festival de Cannes s’offre une sélection cinéma d’envergure et surtout issue de contrées diverses. Honneur aux frenchies tout d’abord avec Le monde est à toi de Romain Gavras, pour lequel le taulier de Kourtrajmé fait une fois de plus appel à son acolyte Vincent Cassel suite à Notre jour viendra. Egalement présenté, Les confins du monde de Guillaume Nicloux retrace l’histoire d’un jeune militaire en quête de vengeance sur fond de guerre d’Indochine. Habitué à provoquer moult scandales lors de ses venues à Cannes, Gaspar Noé revient avec son nouveau projet quasi confidentiel, Climax. En dehors de l’hexagone, Edouard Waintrop, délégué général de la quinzaine, met en lumière une foule d’œuvres latino-américaines: Comprame un revolver de Julio Hernandez Cordon, El motoarrebatador de Agustin Toscano et Los silencios de Beatriz Seigner pour ne citer qu’eux. A noter la présence du film d’animation Mirai du cinéaste Mamoru Hosoda, injustement méconnu hors de ses terres asiatiques tant il est promis à un brillant avenir.

Le monde est à toi de Romain Gavra, article par françois graz pour go out magazine mai 2018

Tiré de « Le monde est à toi » de Romain Gravas

La Quinzaine des réalisateurs 2018
Du 9 au 19 mai