Go Out Magazine Menu

Publié par le 08.10.2018

Le 20 septembre s’est ouverte la nouvelle exposition du mudac, le musée de design et des arts appliqués contemporains de Lausanne. Intitulée The Bauhaus #itsalldesign, l’exposition a été conçue par le Vitra Design Museum mais revisitée, pour l’occasion, par l’équipe lausannoise. En présentant des œuvres rares ou jamais exposées – qui touchent tant au design et à l’art qu’à l’architecture, au film et à la photographie – l’exposition retrace l’histoire du Bauhaus et offre un aperçu complet de la production au sein de ce mouvement. Mais ça ne s’arrête pas là. Le concept de design développé au Bauhaus est mis en perspective et confronté à des œuvres de designers, artistes et architectes contemporains. The Bauhaus #itsalldesign souligne les liens possibles avec une création actuelle et interroge la constante actualité d’une institution qui, en 2019, fêtera son centenaire. C’est parti pour un petit tour d’horizon.  

Par Eleonora Del Duca

Photographie issue d’un manuel d’utilisation des outils, Thonet Frères, 1935, Collection Alexander von Vegesack, Domaine de Boisbuchet

Le Bauhaus : quèsaco ?
Avant de devenir un courant artistique internationalement connu, le Bauhaus était une école pluridisciplinaire. Fondée par l’architecte et designer Walter Gropius en 1919, la formation offerte avait pour ambition de concilier les arts plastiques, l’artisanat et l’architecture avec les connaissances sur la mentalité humaine ou les processus de perception. Les cours, organisés tels des ateliers, poussaient les apprentis à produire meubles, tapisseries, vaisselles, livres ou affiches. Sous la direction d’artisans et d’artistes reconnus (on pense à Wassily Kandinsky ou Paul Klee), les élèves devaient acquérir des savoirs pluriels afin de répondre à une mission de création complète et produire des objets répondant aux besoins du quotidien. La volonté de Gropius de fondre tous les arts ensemble a ainsi permis au Bauhaus de s’imposer rapidement, de par son innovation. Et malgré la fermeture imposée de l’école en 1933 par le régime nazi, le Bauhaus et ses principes ont profondément continué à marquer l’esthétique contemporaine.

Et le mudac présente…
…cinq chapitres pour une plongée complète dans des idées complexes. L’exposition se structure selon cinq parties, chacune rattachée à une thématique différente. Le spectateur plonge tout d’abord dans le contexte historique, culturel et social qui a vu naître le Bauhaus, alors que dans la deuxième partie, c’est la double formation offerte par l’école, c’est-à-dire la mise en lien de la pratique avec les questionnements théoriques, qui est présentée. Ensuite, la question de l’espace est abordée. Danse, théâtre et scène étaient devenus des lieux importants pour les membres du Bauhaus, où ils pouvaient y développer leurs conceptions de l’espace. La quatrième partie porte sur les stratégies de communication du mouvement alors que la dernière questionne la formation d’une image et d’un mythe emblématique du Bauhaus, encore palpable aujourd’hui.

A l’image du mouvement, l’exposition lausannoise est pluridisciplinaire. Certaines œuvres emblématiques se mêlent à des objets méconnus, réalisés tant par les apprentis que par les maîtres. Des objets artistiques, des ébauches de scènes, des papiers peints ou des tapisseries accompagnent des réflexions sur le logement minimaliste et les méthodes industrielles. Des manifestes et articles de journaux s’unissent à des livres ou à des séries de publications. A travers tout cela, le spectateur est amené à comprendre les synergies entre architecture, vie, technologie et art qui caractérisent le Bauhaus.

Et afin de souligner encore un peu plus l’ancrage constant du mouvement, l’exposition juxtapose le tout à des œuvres, des manifestes ou des interviews de designers contemporains. Quatre des projets exposés ont d’ailleurs été conçus spécifiquement pour The Bauhaus #itsalldesign. Les confrontations proposées montrent comment Bauhaus et design actuel se rejoignent l’un l’autre : grâce à des univers riches, où la création d’objets du quotidien se mélange au désir de réinventer la société, où le rôle du designer est questionné et où les possibilités offertes par des matériaux divers sont exploitées. On a jusqu’au 6 janvier pour découvrir tout cela !

The Bauhaus #itsalldesign
Jusqu’au 6 janvier 2019
Ma-di, 11h-18h
mudac
musée de design et des arts appliqués contemporains
6, place de la Cathédrale – 1005 Lausanne
www.mudac.ch