Go Out Magazine Menu

Publié par le 18.06.2018

Situé à l’Université de Lausanne, Le Cabanon est un espace d’art contemporain mais aussi une plateforme d’échange entre le monde de l’art actuel et le milieu académique. Composé exclusivement d’étudiants, le comité se renouvelle régulièrement et offre une première expérience professionnelle à de jeunes historiens de l’art. Entre expositions d’artistes de la région, événements autour de la curation et collaborations avec d’autres espaces d’art, Le Cabanon s’est peu à peu frayé sa place dans l’horizon artistique lausannois. Zoom sur son programme estival.

par Eleonora DEL DUCA

« Ghosts Fever » (c)Xénia Laffely, Situé à l’Université de Lausanne, Le Cabanon est un espace d’art contemporain mais aussi une plateforme d’échange entre le monde de l’art actuel et le milieu académique. Composé exclusivement d’étudiants, le comité se renouvelle régulièrement et ofre une première expérience professionnelle à de jeunes historiens de l’art. Entre expositions d’artistes de la région, évènements autour de la curation et collaborations avec d’autres espaces d’art, Le Cabanon s’est peu à peu frayé sa place dans l’horizon artistique lausannois. Zoom sur son programme estival., par eleonara del luca pour go out magazine juin 2018, culture, ailleurs

« Ghosts Fever » (c)Xénia Laffely

Programme chargé (et féminin) pour Le Cabanon cet été. Du 11 juin au 6 juillet, les travaux de Xénia Laffely se déploient entre les colonnes de l’espace. Des tapis imprimés, posés au sol, remplissent l’espace et évoquent l’esprit de femmes oubliées. Xénia Laffely s’est inspirée de figures comme Ellen Hollender (actrice et chorégraphe) ou Harriet Shelley (femme de Percy Shelley) pour créer Ghost Fever. Le tapis, normalement objet domestique, sert d’intermédiaire magique afin d’invoquer ces figures et les faire revivre. De lieu d’exposition, l’espace du Cabanon devient lieu d’incantation mais aussi cimetière pour des femmes jusqu’ici invisibilisées et tenues au silence. Le 11 juin, soir du vernissage de Ghost Fever, se tiendra aussi la performance DOING HER – the slur edition de Valérie Reding. Déjà présentée à Zürich en 2017, cette nouvelle édition de DOING HER interroge la notion d’injure. Comme dans un shooting photographique, le participant se trouve en face à face avec la performeuse, dans l’espace restreint de la cabane en bois – avatar de l’espace d’art du Cabanon. Toujours au croisement de la performance, de la danse et de la photographie, l’artiste interroge les normes et les stéréotypes de genre, d’identités et de sexualités. DOING HER ne déroge pas à la règle. Le corps de Valérie Reding devient un lieu de construction et de déconstruction ; le spectateur est poussé à questionner son approche et sa compréhension de l’insulte.

« Doing Her » (c)Valérie Reding, Situé à l’Université de Lausanne, Le Cabanon est un espace d’art contemporain mais aussi une plateforme d’échange entre le monde de l’art actuel et le milieu académique. Composé exclusivement d’étudiants, le comité se renouvelle régulièrement et ofre une première expérience professionnelle à de jeunes historiens de l’art. Entre expositions d’artistes de la région, évènements autour de la curation et collaborations avec d’autres espaces d’art, Le Cabanon s’est peu à peu frayé sa place dans l’horizon artistique lausannois. Zoom sur son programme estival., par eleonara del luca pour go out magazine juin 2018, culture, ailleurs

« Doing Her » (c)Valérie Reding

Hors les murs

Quelle est la place du regard féminin sur nos rapports genrés ? A travers la vidéo inédite The gaze is on us : what is the situation here ?, Maëlle Gross interroge le spectateur et l’emmène dans un voyage vers une autre galaxie, lui permettant de s’extraire du monde patriarcal. Visible du 7 juin au 6 juillet, cette exposition est la première à prendre place dans la nouvelle annexe du Cabanon, The Through Pavilion. Toujours sur le campus mais sur le pôle opposé (quartier Sorge), ce pavillon éphémère – résultat d’une collaboration entre Le Cabanon et Le laboratoire EAST de l’EPFL – proposera aux visiteurs de venir expérimenter, pendant six mois et au fl d’expositions diverses, un travail interdisciplinaire. Et comme cela ne suffit pas, Le Cabanon s’invite au Romandie le 8 juin, aux côtés du collectif QULT. Un concert de Charlotte Nagel et des dj sets de Ella Soto, Garancina et Mânaa auront lieu pour fêter les expositions d’été et remplir le club d’énergie féminine.

Le Cabanon
Entrée libre
Lun. – Ven. 8h – 19h, Sam. 10h – 17h
Université de Lausanne, Bâtiment Anthropole
Quartier Chamberonne