Go Out Magazine Menu

Publié par le 08.10.2018

 Il y a un an, l’atelier à la mémoire des frères Italo et Vincent de Grandi et des peintres suisses ouvrait ses portes à Corseaux dans une splendide bâtisse Esprit Nouveau signée du turinois Alberto Sartoris. Après avoir fait la part belle à la peinture, l’Atelier de Grandi consacre une exposition dédiée à l’architecture jusqu’au 29 novembre autour d’un projet ambitieux qui retrace l’émergence de la villa dite de style international sur la Riviera vaudoise pendant l’entre-deux-guerres. En collaboration avec l’équipe des Archives de la construction moderne de l’EPFL, Archizoom et d’autres institutions, les descendants de Grandi et Salvatore Aprea, commissaire de l’exposition, présentent Habiter la modernité au travers de dessins, photographies ou maquettes.

Par Quentin Arnoux

Grâce à sa position privilégiée à l’abris des tensions qui remuent l’Europe de l’entre-deux-guerres, l’arc lémanique, et la Suisse romande de manière plus élargie, est un terreau de modernité où les architectes construisent des bâtisses qui cristallisent les idées novatrices de l’architecture du début du XXème siècle.  Aussi, les nombreux commanditaires – plus ouverts au changement qu’ailleurs – qui habitent la région et qui font appel à des artistes dont le langage architectural est mu par une vision progressiste semblable à celle qui remue leurs contemporains sans toutefois y apporter l’activisme qui les habitent, favorisent l’apparition de ce style dit international.

 

Un nouvel habitat
En rupture avec le style Beaux-Arts qui faisait office de référence jusqu’à la fin de la Belle Epoque, le style international, amorcé dans les années 1920 avec les recherches du Bauhaus ou de Le Corbusier avec ses Cinq points de l’architecture, caractérise les débuts d’une architecture moderne, plus fonctionnelle. La villa-atelier des frères de Grandi est un point de départ idéal pour vivre spatialement l’expérience d’une maison minimale dont la façade brute, le toit plat et les fenêtres en bandeau surmontées çà et là de pilotis rappellent furieusement la Villa Le Lac construite en contrebas par le Corbusier en 1924. C’est ce rapport de filiation architecturale, lequel se retrouve également dans des réalisations signées René Bonnard, Hermann Henselmann ou Jacques Favarger, que met en avant l’exposition dirigée par Salvatore Aprea en proposant de partir à la découverte de ces villas disposées en grappes sur le pourtour Léman.

 

Habiter la modernité
Atelier de Grandi
Jusqu’au 29 novembre
7, chemin d’Entre-deux-villes – 1802 Corseaux/Vevey
021 922 43 43
www.atelierdegrandi.ch