Go Out Magazine Menu

Publié par le 17.04.2018

Idéalement située, la nouvelle exposition présentée à la Villa du Parc, est le fruit d’une collaboration entre un groupe d’étudiants de l’Ecole Supérieure d’Art Annecy Alpes (ESAAA), le Fonds cantonal d’art contemporain de Genève (FCAC) et le Centre d’Art. Le temps d’une exposition, les étudiants deviennent de jeunes commissaires. Et pour le FCAC, c’est l’occasion d’exposer des œuvres provenant de leur riche collection. On court découvrir l’exposition et soutenir ce projet pédagogique !

Wood, steel, aluminium, electric motor, legs, gold mini skirt» (2001) (c)Sylvie Fleury.jpg, photo par Almine Rech Gallery, article idéalement située, pour go out magazine avril 2018, art et expo

« Wood, steel, aluminium, electric motor, legs, gold mini skirt » (2001) (c)Sylvie Fleury,

D’un côté, des étudiants en art qui enfilent les habits de commissaire d’exposition et de l’autre, un Fonds cantonal qui dépoussière des œuvres que trop rarement exposées. Avant de mettre sur pied Idéalement située à la Villa du Parc, les étudiants de l’Ecole Supérieure d’Art à Annecy ont eu carte blanche pour décortiquer la collection du FCAC et choisir des œuvres. L’exposition, visible jusqu’au 2 juin, est ainsi un coup gagnant pour tous les participants : les étudiants mettent un premier pied dans le milieu professionnel alors que le FCAC dépoussière des œuvres que trop rarement exposées. Idéalement située devient aussi l’occasion d’explorer les nouvelles synergies possibles entre étudiants et spécialistes du milieu de l’art.

U+25A6», de Stéphane Dafflon, présentée au Plateau, Frac Ile-de-France. Photo Martin Argyroglo, article idéalement située, go out avril 2018, ELEONORA DEL DUCA

« U+25A6 » (2018) (c)Stéphane Dafflon, photo par Martin Argyroglo

Dans la Villa du Parc, le travail d’artistes suisses tels que Stéphane Dafflon, Sylvie Fleury, Guillaume Pilet ou Marta Riniker-Radich se mêle aux productions de figures internationales, dont Candida Höfer, Louise Lawler et Dan Walsh. Le visiteur, ou l’habitant temporaire, est invité à déambuler entre les pièces, la véranda et le balcon de la demeure bourgeoise qui abrite le Centre d’Art d’Annemasse. Au détour d’éléments scénographiques, eux aussi pensés par les étudiants dans un souci de geste plastique, le public découvre les quelques vingt-cinq œuvres sélectionnées par les commissaires en herbes et qui se laissent découvrir dans un cadre domestique. Mais ce qui importe vraiment avec Idéalement Située ne sont pas les signatures des artistes, qui passent peut-être même au second plan. L’attention et la réflexion des commissaires est dirigée vers l’espace d’exposition ainsi que vers le dialogue entre les objets d’art. Un fil rouge relie alors les œuvres : l’idée de la perspective, du regard vers l’intérieur du tableau, de la mise en abyme. Mais les œuvres pourraient aussi ouvrir des brèches, des portes et des fenêtres interdites vers une autre dimension, au-delà des murs de la Villa du Parc. L’exposition porte bien son nom. Les œuvres sont idéalement situées, elles offrent des surfaces de projection mais elles deviennent aussi et surtout des espaces donnant accès à un ailleurs.

Idéalement située
Jusqu’au 2 juin 2018
Villa du parc, Centre d’art contemporain
12, Rue de Genève – 74100 Annemasse

Villa du Parc / Centre d'Art Contemporain | Rue de Genève, 12