Go Out Magazine Menu

Publié par le 12.02.2018

Coup de projecteur sur l’une des effroyables affaires ayant défrayé les chroniques sportives, celle de Tonya Harding. Hiver 1994, la patineuse artistique américaine s’apprête à affronter sa rivale et compatriote Nancy Kerrigan aux Jeux Olympiques de Lillehammer lorsque cette dernière est violemment agressée. L’enquête prouvera la culpabilité de Tonya Harding ainsi que celle de son entourage. Elle sera exclue par la fédération de toute compétition. Nancy Kerrigan, quant à elle, finira par remporter la médaille d’argent aux JO. C’est à partir de cette histoire rocambolesque que Craig Gillespie (Lars and the Real Girl, véritable ovni du cinéma indé) décide de porter à l’écran la vie mouvementée de Tonya Harding. Ce biopic volontairement barré oscille entre passages dramatiques et situations délicieusement absurdes. Portée par une Margot Robbie méconnaissable dans son rôle de patineuse, I,Tonya se dévoile plus passionnant que prévu dans un domaine ô combien glissant pour tout cinéaste. Que Craig Gillespie se rassure, il n’aura pas à avoir recours au même type de stratagème pour écarter ses rivaux des Oscars, la simple projection de son film suffira.

Dès le 28 février