Go Out Magazine Menu

Publié par le 17.04.2018

Afin d’évoquer la 36ème édition du Cully Jazz Festival, qui se tiendra du 13 au 21 avril prochains, on pourrait bien sûr s’étendre sur la qualité des têtes d’affiche qui se succéderont au gré des 39 concerts payants – notamment les Blind Boys of Alabama et leur gospel qui fleure bon la moiteur du Sud américain ou encore Lisa Simone, digne héritière de sa mère Nina – ou porter aux nues l’éclectisme présenté par les 100 shows qui se tiendront gratuitement à travers les différents scènes et caveaux. Guidé par des envies d’insolite et paré d’un flair à toute épreuve pour les satisfaire, Go Out! vous invite cependant à découvrir cette cuvée du festival par un bref aperçu des événements quelque peu en marge de la manifestation, mais dont la teinte reste résolument jazzy.

Cully Jazz Festival 2017 (c)Emilien Itim, article du jazz plein les yeux

Cully Jazz Festival 2017 (c)Emilien Itim

Si le jazz s’apprécie à l’écoute, les yeux ne se trouveront pourtant pas en reste, la preuve en est donnée par la galerie davel 14, qui accueillera les travaux de l’artiste originaire du bourg de Cully, Simon Paccaud, lequel intègre volontiers des aspects musicaux à ses performances. L’écalien, né en 1985 y présentera, en collaboration avec son comparse diplômé de la HEAD, Guillaume Dénervaud, une installation évolutive. Au fil des jours et de leur inspiration, sous le regard des visiteurs, ils renouvelleront un mobile formé par divers matériaux, évoquant rythmes et formes, et créeront, entre autres, une série d’exemplaires uniques sur la base des mythiques affiches-test du festival.

Le sens de la vue, encore, mais cette fois appréhendé par son absence, sera au centre d’une belle initiative (Jazz à portée de main) réunissant plusieurs associations et visant à offrir une initiation musicale aux personnes malvoyantes. Celles-ci pourront découvrir en compagnie des musiciens qui se produiront au caveau Potterat leurs instruments (les 18 et 19 avril). Un atelier découverte d’instruments de musique animé par des professionnels, ouvert à tous dès 10 ans, est également proposé le 21 avril ; peut-être la naissance d’une vocation ?

(c)Cully Jazz Festival, du jazz plein les yeux, par nyata nathalie riad, pour go out magazine avril 2018

(c)Cully Jazz Festival

Les enfants seront bien servis : deux ateliers créatifs leur sont réservés le samedi 14 avril, lors desquels ils pourront s’initier au beat box mais aussi composer leurs propres œuvres à coups de pinceaux et de gouache, en se laissant transporter par les mélodies jouées en live par des musiciens. Et que les artistes en herbe se réjouissent, leurs créations seront même exposées le temps d’un weekend!

Du côté de la nourriture intellectuelle, il faudra filer écouter l’historien du jazz, Christian Steulet et la journaliste, Elisabeth Stoudmann, le 16 avril. Ils évoqueront lors d’une session Jazz History, la place des femmes au sein de cet univers musical. Le lendemain et à l’attention des connaisseurs, le célèbre pianiste, Nik Bärtsch, accompagné par un historien, se penchera sur les conceptions artistiques et philosophiques relatives à la notion de rythme.

Enfin, il serait sacrilège de se priver des paysages enchanteurs du Lavaux: pour y remédier, cinq « Bal(l)ades musicales » sont prévues à travers la région, emmenées par le guide et auteur, Pierre Corajoud et sa sono mobile, animée de jazz savoureux, afin de profiter tout autant de délices visuels que sonores.

Cully Jazz Festival
Du 13 au 21 avril
Place de l’Hôtel-de-Ville, 2, Cully
021 799 99 00

Cully Jazz Festival | Place de l'Hôtel-de-Ville, 2