Go Out Magazine Menu

Publié par le 17.06.2018

par Nyata Natalie RIAD

Les fans de la démentielle œuvre littéraire de James Ellroy et du cinéma dit « noir » ne peuvent que se ruer sur cet ouvrage exceptionnel de Jim Heimann, directeur d’édition pour Taschen Amérique. Anthropologue, historien et illustrateur, Jim Heimann nous plonge avec Dark City dans les tréfonds les plus sombres de Los Angeles entre les années 1920 et 1950. Meurtres à la pelle (dont le plus fameux reste celui d’Elizabeth Short, une jeune actrice appelée depuis lors le « Dahlia noir »), corruption de policiers et politiciens à la chaîne, scandales en pagaille, descentes de fics et arrestations en boucle… Tous ces événements à mille lieues du glamour promulgué par Hollywood sont ici exposés par l’entremise de nombreux documents d’archives, dont certains sont issus de la remarquable collection privée de l’auteur, spécialiste de la culture populaire américaine. Coupures de presse et photographies de l’époque – comportant leur indispensable lot de détectives clopes au bec en imper et chapeau, vitrines ou voitures criblées d’impacts de balles et victimes collatérales de règlements de compte – se succèdent donc ici, faisant miroiter le côté obscur de la si mal nommée Cité des Anges.

« Dark City. The Real Los Angeles Noir » (c)Jim Heimann, Les fans de la démentielle œuvre littéraire de James Ellroy

« Dark City. The Real Los Angeles Noir » (c)Jim Heimann

Dark City. The Real Los Angeles Noir par Jim Heimann
Edition Taschen, 2018
480 pages