Go Out Magazine Menu

Publié par le 06.03.2018

Niché dans ce que l’on nomme gracieusement la Station des Étoiles, le Bella Tola fait figure de perle façonnée par l’empreinte des siècles passés. Trônant à l’entrée du village de Saint-Luc, y prendre ses quartiers d’hivers revient à explorer les déclinaisons de l’élégance à travers le temps tout en s’y laissant porter par les récits qui l’habitent. Ceux d’une époque où l’on s’y rendait en chaise à porteurs et où on y « prenait l’air des montagnes » par prescription médicale. Station estivale édifiée en 1859, le Bella Tola figure aujourd’hui parmi les rares établissements où le luxe ne se résume pas par un étalage impersonnel de clinquants mais par une atmosphère gardée intacte où s’entremêlent le chic d’une station balnéaire victorienne et la jovialité alpine. Resté depuis quatre générations sous le giron de la famille Pont, le Bella Tola est repris en 1996 par Anne-Françoise et Claude Buchs qui s’appliqueront depuis près de vingt ans à lui insuffler son lustre d’antan. Reconnu Swiss Historic Hôtel, l’établissement demeure aujourd’hui un joyau incontournable tant pour les mélomanes, les amoureux du patrimoine que les fins palais. Visite guidée.

Salon 1900, Bella-Tola, nommée station des étoiles, près du village de Saint-Luc, établissement de luxe reconnu Swiss Historic Hotel, station balnéaire victiorienne et jovialité alpine

Salon 1900 (c)Bella Tola

Au Bella Tolla, on ne se rend pas dans sa chambre, on s’y faufile à travers l’Histoire. Premier hôtel du Val D’Anniviers édifié en 1859 par Pierre Pont, il était alors principalement fréquenté par la haute société britannique qui venait y prendre ses quartiers d’été. Les sports d’hivers n’existant pas, Saint-Luc demeurait un paisible village se peuplant et se dépeuplant au gré du «remuage», transhumance qui amenait tour à tour les Anniviards soit vers leurs maisons de la plaine, soit vers leurs habitations de montagne. Une pratique aujourd’hui révolue dont le souvenir est perpétué dans le lobby à travers une série de clichés ornant les murs.

Jouxtant la réception, le salon se présente comme une bibliothèque flanquée d’une cheminée dont les crépitements semblent deviser avec le piano à queue. Scène de multiples récitals de classique, son agencement évoque une gentilhommière dans laquelle les poutres et les meubles rustiques épars viennent murmurer au visiteur l’ambiance d’un chalet. Le mobilier d’origine, subtilement rehaussé par un papier peint anglais, des canapés et une série de luminaires modernes, parfois industriels, finissent de lui conférer ce cachet si singulier mêlant élégamment authenticité et intimité

Salon Ravel, Bella Tola, station des étoiles, saint-luc, établissement de luxe, swiss historic hotel.jpg

Salon Ravel (c)Bella Tola

L’édifice est repris en 1996 par Anne-Françoise et Claude Buchs après être resté durant quatre générations sous le giron de la famille Pont. Omniscient, ce duo de passionnés incarne l’âme de la maison. Tantôt à la réception, au service ou à la tête d’une excursion, ils insufflent au Bella Tola l’essence d’une demeure dans laquelle on se sent convié à plonger en ami et non comme client. Ayant accomplit le tour de force de le rénover sans le dénaturer, ils poussent l’exercice jusqu’à le réinventer pour mieux en sublimer l’authenticité. Les chambres se voient dotées de luminaires des années 1900 à l’image de la robinetterie de la salle de bain et des carreaux de ciment qui côtoient le parquet typique des chalets. Un mariage audacieux à l’image du mobilier tantôt de style victorien tantôt Louis-Philippe qui toise les armoires rustiques sans nullement jurer.

Spa, en plein air, à la montagne, hôtel Bella Tola, station des étoiles, saint-luc, établissement de luxe, swiss historic hotel.jpg

Le SPA (c)Bella Tola

Un délire contemplatif qui connaît son paroxysme lorsque l’on foule la cerise de l’édifice : le premier étage et ses salons en enfilade. La première pièce, composée d’un boudoir portant le nom du peintre d’Edouard Ravel, évoque à lui seul deux siècles de parties de bridge rondement menées. La deuxième, le Salon Vallet, se présente comme l’antichambre du majestueux Salon 1900, la salle à manger de l’hôtel. Ornée d’un sublime plafond d’origine, une peinture au motif de tiges de lierres dissimule les fissures, faisant au passage écho à l’artiste contemporain Kader Attia. Côté assiette, le chef Goulven Tourmel fait honneur au palais et aux produits avec son filet de bœuf pinot noir, ou avec l’incontournable de la maison, la déroutante linguine aux morilles. Et puisque Bella Tola signifie « belle table » en patois, elle arbore aujourd’hui 13 points auprès du guide Gault & Millau chez lequel elle fait son entrée cette année avec une mention spéciale pour sa légendaire tarte tatin.

Extérieur, hôtel Bella Tola, à la montagne, station des étoiles, saint-luc, établissement de luxe, swiss historic hotel.jpg

(c)Bella Tola

Hôtel Bella Tola
Route Principale ─ 3961 Saint-Luc
027 475 14 44

Hôtel Bella Tola | Route Principale 3961 Saint-luc