Go Out Magazine Menu

Publié par le 11.10.2018

Quelle soit douce, latérale, diffuse ou en contre-jour, la lumière fait office de composante primordiale à la réalisation d’un long métrage. Durant deux mois, le ciné-club UNIGE met en exergue les plus belles utilisations de ce doux faisceau lumineux au cinéma avec son nouveau cycle Lumière poétique. Douze chefs-d’œuvre du 7ème art se succèderont ainsi, parmi lesquels Nosferatu le vampire de Murnau, dont les teintes sombres et le jeu d’ombres omniprésent ont façonné l’aspect cryptique de l’œuvre. Véritable film référence du cinéaste italien Dario Argento, Suspiria impressionne toujours autant, quarante ans après sa sortie en salles. L’atmosphère macabre ainsi que l’éclairage rouge écarlate de l’ensemble ne laissent pas indifférent. Enfin, Enter the Void de Gaspar Noé, (encore lui !) est très certainement le film le plus psychédélique jamais tourné, où le fluo et les néons sont rois, accompagnant sans cesse le spectateur tout au long de son voyage cinématographique.

Lumière poétique
Programmation complète sur www.unige.ch
Jusqu’au 17 décembre