Go Out Magazine Menu

LES ASTON MARTIN SONT ÉTERNELLES

Depuis 2016, une révolution s’opère chez Aston Martin : le plus prestigieux des constructeurs anglais renouvelle entièrement sa gamme. Après la sortie il y a une année et demi de la splendide DB11, Aston Martin accueille l’héritière de la V8 Vantage, sobrement baptisée Vantage. Après treize ans de bons et loyaux services grâce un design intemporel qui fait toujours l’unanimité, celle que l’on surnommait la « mini DB9 » prend sa retraite. Go Out! a eu l’honneur de tester ce nouveau cru axé sur la performance et le plaisir de conduire, et nous pouvons affirmer que le résultat est sans appel : une réussite totale !

Première révolution, le design. Rien à voir avec la mouture précédente, cette nouvelle génération se veut bien plus agressive, largement inspirée de la DB10 du 24ème film relatant les exploits de James Bond, Spectre. Compacte, musclée, dotée d’une face avant qui évoque un squale prêt à dévorer le bitume, la Vantage se différencie radicalement des autres modèles de la gamme. Vue de derrière, on réalise qu’on a à faire à une véritable bête de course ; becquet, extracteur d’air, tout a été pensé pour favoriser l’aérodynamisme. Cette combativité assumée lui va comme un gant, une véritable oeuvre d’art sur roues.

L’intérieur n’est pas en reste : la finition et le maintien des sièges sont irréprochables, tandis que le tableau de bord nous rappelle l’aéronautique avec une instrumentation aussi limpide qu’intuitive. Un énorme effort a été fourni de la part du constructeur à ce niveau par rapport à la génération précédente avec, à la clé, un résultat bluffant, conférant à l’usager – conducteur comme passager – le merveilleux sentiment de se sentir à bord de la Vantage aussi bien qu’à la maison. Cette stricte deux places permet toutefois de s’évader bien équipé grâce à un coffre de 350 litres, un volume énorme en comparaison à ce qui est proposé par la concurrence directe.

Côté moteur, depuis la signature du partenariat avec AMG en 2013, Aston Martin a repris le majestueux V8 4,0 litres Biturbo qu’on retrouve sur la Mercedes AMGGTS. Retravaillé en particulier au niveau de l’échappement, ce bijou de précision a été fait sur mesure pour les Vantage. 510 chevaux, 685 Nm de couple, ce moteur est une véritable prouesse technologique. Plein à tous les régimes, il sait se montrer docile au quotidien et, dès qu’on le souhaite, se transforme en authentique animal de compétition. Il hurle sans s’essouffler jusqu’à 7000 tr/min.

Ses performances dignes d’un avion de chasse – avec un 0 à 100 km/h abattu en 3,6 secondes et une vitesse maximale de 314 km/h – laissent son cousin allemand loin derrière. Sa plateforme en aluminium lui confère légèreté ; jamais une Aston Martin n’a été aussi sportive ! La Vantage se téléporte de virage en virage à la vitesse de la lumière et, grâce à son différentiel actif, elle ne prend jamais au dépourvu son conducteur. On l’inscrit dans les courbes au millimètre près, lorsqu’on désire la laisser glisser, elle le fait progressivement, l’osmose est totale entre l’humain et la machine. La boîte automatique ZF à huit rapports accomplit son travail à merveille, elle peut se montrer douce ou rapide comme l’éclair en fonction du mode de conduite choisi. Trois modes sont à disposition, le premier étant le Sport pour les balades au quotidien, le deuxième le Sport+ dès qu’on souhaite s’amuser un peu sur nos idylliques routes de montagne et le troisième est le mode Track, qui transfigure notre belle anglaise en pur missile destiné aux circuits.

La nouvelle Vantage est une réussite sur toute la ligne. Confortable et ultra sportive, belle à se damner et plus encore, la Vantage se dessine comme un indubitable coup de maître de la part d’Aston Martin. Comme si cela était vraiment nécessaire, le constructeur de Gaydon nous démontre une fois encore qu’il règne en souverain absolu sur l’univers automobile.

 

Aston Martin Geneva, Pegasus Automotive Group
298, route de Saint-Cergue – 1260 Nyon
022 363 80 07
www.astonmartingeneva.ch