Go Out Magazine Menu

Publié par le 21.02.2018

Pour sa deuxième pièce de l’année 2018, la Comédie poursuit son périple d’insurrection et de critique sociale avec une pièce iconique. En effet, Joan Mompart met en scène Le Mariage de Figaro de Beaumarchais, œuvre dramaturgique perçue comme un signe avant-coureur de la Révolution française. Le spectacle a été censuré à plusieurs reprises et interdit par le roi en personne. Cette comédie est celle qui a connu le plus grand succès de l’Ancien Régime et continue toujours à souffler un vent de révolte auprès de son public. Même si les combats ne sont plus exactement les mêmes, Mompart voit dans l’œuvre de Beaumarchais une révolution des mœurs du côté des femmes. Il énonce que « sans Suzanne et la Comtesse, Figaro et Almaviva ne seraient rien ». Au-delà de la question égalitaire des genres, la pièce se pérennise par une quête des protagonistes vers leur propre bonheur, leur propre liberté et leurs propres droits.

Le mariage de figaro de Beaumarchais, oeuvre dramaturgique à la comédie de genève pour sa deuxième édition de l'année 2018

(c)Comédie de Genève

Un travail d’orfèvre
Joan Mompart est désormais un metteur en scène connu du théâtre genevois, pour avoir présenté, notamment à la Comédie, les très réussis On ne paie pas, on ne paie pas ! en 2013-2014 et l’Opéra de quat’sous de Brecht en 2016-2017. Un succès mérité pour cet artiste dont l’origine du travail de mise en scène reste la réciprocité de celui-ci envers le public. Pour Le Mariage de Figaro, plusieurs éléments l’ont aidé à construire son travail, dont le Manuscrit du souffleur de la création en 1784 à la Comédie-Française. Il tire de ce texte « une fulgurance de la langue, des situations, des rapports, qui n’existe pas dans les versions éditées ». Un travail en amont qui a permis à Joan Mompart de s’éloigner encore une fois de l’académisme pour aller vers quelque chose de plus organique, de plus vrai et de plus identifiable.

Mariage de Figaro Comédie de Genève

Une ribambelle de personnsages
Si Le Mariage de Figaro a connu le plus grand succès de l’Ancien Régime, il détient également le record de longueur, comprenant bien plus d’intrigues et de personnages que les autres pièces de l’époque. Décrit comme « une folle journée », un qualificatif effectivement bien choisi pour ce florilège d’actions qui vous font perdre la tête par leur multiplicité ahurissante. Comme son metteur en scène l’énonce si bien : « Le théâtre est là pour déraisonner ». Cela signifie que bien plus que du divertissement ou de la réflexion, le spectacle promet d’aller à l’encontre de la cohérence et de la raison. Après tout, toute bonne histoire ne requiert-elle pas de son public une participation imaginative saupoudrée par des grains de folie ?

Le Mariage de Figaro
Du 28 février au 11 mars 2018
Comédie de Genève
Boulevard des Philosophes 6 – 1205 Genève
022 320 50 01
www.comedie.ch

Comédie de Genève | Boulevard des Philosophes, 6