Tunis

Tunis pour les Novices : Les hot spots

octobre 19, 2015 1:35 Publié par

HOT SPOTS DU JOUR 


EL WALIMA 

Déterminé à pleinement plonger les papilles dans l’histoire culinaire de la ville? Un déjeuner s’impose au Walima. Véritable ode à la tradition culinaire tunisoise, l’établissement, situé au centre-ville, offre un véritable voyage dans le temps, plus précisément dans celle de la cour du Bey de Tunis.

Le drapeau des Beys de Tunis auquel l'établissement est intimement lié

Le drapeau des Beys de Tunis auquel l’établissement est intimement lié

A ce titre, la maitresse des lieux n’est autre que la princesse Saloua Bey, la petite-fille du dernier souverain de la dynastie des Husseinites: Lamine Bey. Côté carte, nul besoin d’en chercher, il n’y en a pas. La spécificité d’El Walima réside dans l’unique menu du jour où seul le plat principal est au choix. Avec son festival de mets comprenant chorba, brick et salades grillées, l’entrée donne le ton des réjouissances. Clou du spectacle, l’assida aux pignons qui vous ferait esquisser un sourire figé jusqu’à la nuit tombée. On en oublierait presque le kitsch si charmant de l’agencement atypique de ce restaurant.

El Walima

Rue du Liban 32 / 1002 Tunis /(00 216) 71 840 309

 

MAISON DE L ‘IMAGE 

Lieu de rendez-vous des amoureux de la photo, la Maison de l’Image symbolise à la perfection le foisonnement artistique hérité de la révolution. Véritable espace d’échanges et de réflexion, l’institution est née d’une volonté, celle de l’architecte Olfa Feki et du photographe Wassim Ghozlani.

3

Leur but, extirper la photographie du carcan publicitaire ou journalistique pour la recentrer comme un moyen d’expression direct, témoin d’une société en pleine mutation, aux prises avec ses contradictions. Abritant une salle de projection, un studio photo, un lieu d’exposition, une bibliothèque et un labo de développement, la maison demeure un îlot de liberté qui replace l’art au centre de l’image et se nourrit de l’absence de censure.

Vernissage de l'exposition de Z à la Maison de l'Image © Amine Landoulsi

Vernissage de l’exposition de Z à la Maison de l’Image © Amine Landoulsi

A ce sujet, la programmation éclectique du lieu a su placer la barre très haut, brassant l’égyptien Adam Abdelghaffar, l’espiègle provocateur illustrateur Z et l’américain Aladdine Saadaoui.

Maison de l’Image / Rue Tarak Ibn Zied 40 / 1086 Mutuelleville / www.maisonimage.tn

 

ON TABLE POUR À TABLE 

4Né de l’amour inconditionnel d’un expat, Hugues alias «Gogo», et de son alter ego, Daly, pour la Tunisie, le concept détonne par sa déconcertante simplicité. Le principe est élémentaire: parcourir, d’une traite et sans bouger, les quatre coins de la Tunisie entre deux bouchées de tomme des champs de Sidi Thabet et trois tranches de saucisson de sanglier de Aïn Drahim. La qualité des produits finement sélectionnés, directement issus du producteur et délicatement confectionnés par le chef Sami jure par un feu d’artifice de saveurs au point que l’on ponctuerait chaque déglutition par une onomatopée signifiant: «corboeuf! encore !».

12118986_459578634250577_7256665633289226431_n (2)

Temple du goût, ici deux marques commercialisées marquent les papilles: Ksar et Typik. Tous deux typiquement tunisiennes, elle déclinent une gamme addictive de produits libres d’additifs comprenant pêle-mêle tomates séchées, auxquelles on confierait son âme, crème d’olive, devant laquelle on se pâme et huile d’olive que tout gosier réclamerait au goulot. Nul besoin de s’étaler plus loin, accourez-y vous attabler.

A Table / Rue El Moez, 15 / El Menzah 1 / (00 216) 71 400 762

 

GASTRONOMIE ORGASMIQUE

C’est perché au comptoir de ce sushi-bar gentiment barré où une bande de Californiens s’amuse à rock’n’rouler les usages du riz et du poisson cru, qu’on se croirait à Shibuya et non plus à la Marsa. L’Origami cartonne en détonnant dans le paysage «tounsi».

za0QEMMRXaNGatRaV5NYlwZdCZvIhRMoLvr69m1i89o

Ici, on y tempère sa faim avec des royal tempuras aériens, les yakitoris sourient à votre appétit assouvi et les futo makis se sont maqués à votre estomac mono-maniaque de mets paradisiaques. Les spécialités tatakis taquinent une dernière fringale et c’est non sans mal qu’on repart de cet antre nippon aux allures épurées et raffinées.

1513814_10152388831162024_3456221180288266932_n

Chuchotez à l’oreille du tenancier, Nassim -dont l’estime est unanime- que vous venez de notre part et il vous fera un cadeau. Omedeto!

Origami /Avenue Hedi Nouira / La Marsa / www.origamisushibar.com

 


 HOT SPOTS DU SOIR : DÉBOIRES !

 

Porte de France

Porte de France

La nuit tombée, on ne peut qu’être déterminé à s’élancer dans une virée nocturne pour palper le pouls des faubourgs de Carthage. Qu’à cela ne tienne, ici soirée s’apparente clairement à une odyssée dont on ne retient pour définition qu’une seule: déraison. Ici les Tunisois festoient sans compromission, impossible d’aller boire un verre sans se lier d’amitié avec des noctambules qui tôt ou tard finiront par vous emporter dans leur épopée avant de conclure au petit matin autour d’un des plats typique de l’endroit: un kajtéji (ratatouille de légumes fris) ou, pour les plus téméraires, un lablébi, l’ultime cauchemar des intolérants au gluten (plat à base de pois chiche, de pain, de cumin, d’harissa et de thon). Marée de douceurs iodées  Première étape avant de larguer les amarres pour se laisser prendre le large: faire honneur à la gastronomie méditerranéenne en plongeant tête première dans le restaurant

Monseigneur Kaftéji

Monseigneur Kaftéji

 

LE GOLFE

Véritable institution fondée en 1955 et reprise en 2013 par le chef étoilé Michel Mehdi, aka le «Ducasse du Lubéron», elle offre une vue sans égal de la mer sur laquelle elle semble flotter depuis sa plage de Sidi Abdelaziz.

poisson

Daurade croustillante accompagnée d’une purée à la boutargue

Première sensation à l’entrée, une harmonieuse atmosphère sublimée par un agencement minimaliste et contemporain, qui, parsemé de parures éparses, évoquent subtilement l’art décoratif tunisien. Transporté, l’éblouissement que procure le spot s’efface derechef dès que la première assiette pointe son nez: salade niçoise façon golfe, daurade dorée croustillante avec sa purée la boutargue, pâte à la boutargue… Côté vins, un coup de cœur: Le Kurubis.

Le Golfe /5 Rue Larbi Zarrouk /La Marsa  / (00 216) 71 748 219 / www.le-golfe.com

 

Cap au Carpe

Au Carpe la coutume veut que le tenancier (Mehdi) soit le premier à s’oublier © Joanna Ben Soussi

Incontournable des nuits Tunisiennes, situé au périph de la Marsa, le Carpe Diem est le lieu de rendez-vous par excellence des plus cools félidés de la ville dans une ambiance électro, funk et soul. Vu de dehors, le lieu se résumerait à une porte bleue, devant laquelle on vous encourage à tambouriner comme si vous vous rendiez à une party clandestine réservée à une poignée d’initiés peu discrets. L’entrée foulée, une véritable fournaise se dévoile.

7

On se presse au bar, les corps se compressent, assoiffé on vide ses premières consos avant de langoureusement se déhancher sur les quelques millimètres de dancefloor que la foule vous libère difficilement. Dans cette ambiance calorifère, les sourires s’esquissent, les discussions entre deux sets défilent et débordent sur des éclats de rire. Vous voici membre d’un catgang avec lequel il fort probable que vous finissiez de festoyer jusqu’à ce que le soleil vienne poindre le bout de son nez.

Carpe Diem / Route de la Marsa / Tunis2070 / (00 216) 27 330 001

Revenir:  POST TENEBRAS TUNIS

Partager cette page

Partenaires