Rock the Kasbar

Morad El Hajjaji revient nous en mettre plein les papilles! Mais cette fois c’est son Maroc natal qu’il nous sert royalement dans l’assiette. Avec son sens affûté de la scénographie, on retrouve un espace – sis à deux pas de son Inda Bar rue Henri-Blanvalet – allurée orientale et ultra design imaginé par l’architecte d’intérieur parisienne Clémence Guyot. Côté graine, rien à redire, c’est de la bonne et c’est la cheffe Laetitia Fajardo qui veille au bon grain avec une maîtrise du tajine de souris d’agneau au ras-el-hanout remarquable! Onctueuse, goutûe et pointue dans la saveur, elle propose une cuisine marocaine revisitées en version ultra-moderne et surtout à partager. Dans l’assiette? Un tartare de dorade, revisité avec des dés de kakis, de la granny smith, et une vinaigrette à l’huile d’argan (ingrédient phare de la cuisine marocaine) ou encore les Keftas de bœuf, chutney tomates épicées, une réinterprétation déstructurée des fameuses boulettes de viande marocaines. Et si après tout ça vous êtes encore en manque de tendresse, foncez sur les desserts orientés orientales: carpaccio d’orange à la fleur d’oranger, sorbet cactus et citron vert ou crème brûlée au thé marocain, crumble de poire!

Kasbar 

Rue Henri Blanvalet 23, 1207 Genève

Tél. 022 736 27 46

www.kasbar-restaurant.com 

Directrice éditoriale et artistique, co-founder

Née à Genève, Mina Sidi Ali grandit à Alger puis revient entamer un cursus scolaire d’où elle sort diplômée d’un double master des Relations Internationales et de Sociologie à l’Université de Genève. Après avoir sillonné la planète terre, vécu au Japon et en Afrique du Sud entre autres, elle s’unit à l’univers des mots. Entre sémio et typo, elle s’affilie à la galaxie de l’écrit. En 2012, elle se prend à rêver les yeux ouverts et aux côtés d’Olivier Gurtner, reprend les rênes du magazine culturel Go Out! jusqu’en 2016 où elle poursuit dorénavant l’aventure éditoriale seule. Eprise de cinéma d’auteur, d’art contemporain et de design, cette sondeuse de nouvelles tendances voue un amour fou pour sa ville natale et sa généreuse culture.