Tunis

Post tenebras Tunis

octobre 13, 2015 9:24 Publié par

TUNIS SE HISSE

Tunis, carrefour de la Méditerranée, à la croisée des civilisations, dont le fourmillement anarchique de ses habitants évoque à lui seul les vibrations dissonantes d’une symphonie noise. Antonyme même d’un hypothétique hymne à la cohérence, Tunis brille de ses trottoirs défoncés, ceux d’un centre-ville brodé d’édifices rococo, art déco ou art nouveau, érodés par le temps, qui s’offre tel un joyau brut à l’œil affuté de chaque esthète.

Vue sur célèbre le Mont Boukornine depuis les hauteurs de Sidi Bou Saïd

 

Composant avec un présent quelque fois abrupt, son âme se palpe sur les reliefs du cimetière du Djellaz, les abords des sinueux chemins de sa médina et dans le regard insolent d’une génération ayant su sonner le glas d’une dictature surannée. Plus que jamais éprise de liberté, assoiffée d’idéaux, quelque fois désenchantée, elle revêt aujourd’hui les traits de sa jeunesse: revêche, déterminée, plantée telle une épine dans le pied du conformisme de ses ainées, ultime pied-de-nez à cette doucereuse image de jasmin que ces derniers n’ont eu cesse de vanter, Tunis proclame aujourd’hui autrement son héritage.Sidi Bou BouA l’image d’un Léon l’Africain revisité, elle est à la fois vénitienne, juive, musulmane, chrétienne, berbère, arabe: méditerranéenne.

tumblr_n59lir87vC1r9lyz3o1_1280

Ruelle de Sidi Bou Said

Champ d’expérimentation à ciel ouvert, Tunis transcende les clivages pour prôner de nouveaux idéaux. Elle bouillonne, se redécouvre, se réinvente et se mue par tous les canaux qui s’offrent à elle: l’art en premier. Les espaces qui lui sont dédiés se multiplient, les initiatives se décuplent. C’est aujourd’hui un véritable vivier d’idées qui se cherche, rêve, conteste et saisit toutes initiatives s’offrant à elle. Ainsi se présente notre immersion à Tunis, une introspection passant au crible chaque recoin de nos émotions. Loin des stations balnéaires et de ses stériles hôtels en bord de mer, cette ville ne se visite pas, elle s’éveille, s’immisce en nous, se vit et sévit avec les délices fugaces d’instants d’ivresse.Extraits d’un périple express auquel nous ont confié deux inconditionnels du pays: Jalel Materi, président de l’association genevoise le Pont et Tahar Khadraoui, directeur d’Air Marin, où, comme à l’accoutumé on s’est défilé pour pleinement nous immerger dans la cité.

Vue sur la mer Méditerranée Xavier de Necker

Vue sur la mer Méditerranée Xavier de Necker

Suite: Tunis le jour

Partager cette page

Partenaires