Festivals

LE JAZZ EN TROIS DIMENSIONS

mars 16, 2017 10:25 Publié par

Des saxophones qui s’agitent, des trompettes qui s’époumonent, des clarinettes qui virevoltent, des trombones qui se déchaînent, des pianos qui s’enflamment et toute une ribambelle d’instruments qui se joignent à la fête… Eh oui!, c’est bien de jazz que l’on parle, puisqu’il est à l’honneur ces prochaines semaines. Ce n’est en effet pas un, ni deux, mais bien trois festivals qui se succèdent ce mois pour le plus grand plaisir des habitants de la région lémanique. Ainsi, du 21 au 26 l’AMR convie des musiciens suisses et internationaux pour six soirées de haut vol. Last but not least, Cully accueille parmi les plus grands noms du jazz actuel entre le 31 mars et le 8 avril, histoire d’entamer le printemps en swinguant.

Cully, l’incontournable

Ouvrons ici le bal des festivals avec celui qui le clôture: le Cully Jazz, qui pour sa 35ème édition promet de régaler les amateurs de jazz sous ses multiples facettes. Tandis que les mirettes des festivaliers se délecteront du cadre idyllique de la Riviera, leurs oreilles ne seront pas en reste, puisque le programme de cette année s’avère bien garni. Du côté des stars, on se réjouit d’applaudir le ponte de l’éthio-jazz Mulatu Astakte, qui, le 6 avril, précédera sur la scène du Chapiteau Seun Kuti, jouant avec l’orchestre de son père – et accessoirement de l’afro-beat – feu Fela Kuti. Ex-batteur de ce dernier et également précurseur de l’afro-beat, le Nigérian Tony Allen rendra hommage le 1er avril à Art Blakey, génie de la batterie qui fut l’un des pionniers du style bebop (scène Next Step).

Le Chapiteau sera également l’écrin d’un hommage posthume, celui-ci au torturé virtuose de la trompette Chet Baker. Le 2 avril, se réuniront donc Autour de Chet des artistes issus de divers horizons musicaux, dont le célèbre trompettiste natif du Pays de Gex, Erik Truffaz. Notons aussi que le contrebassiste Avishai Cohen se produira deux fois: le 1er avril au Chapiteau afin de présenter son projet inédit en terres helvétiques, Avishai Cohen Jazz Free, pour lequel il viendra accompagné de son nouveau sextet. Le lendemain, il s’emparera du Temple en solo; c’est là une première mondiale ! Les aficionados du piano, quant à eux, ne sauraient manquer le 4 avril Geri Allen, Craig Taborn et McCoy Tyner pour une relecture tri-générationnelle de l’œuvre de ce dernier, acolyte de John Coltrane durant les années 60. Mentionnons encore le quintet du trompettiste sarde Paolo Fresu, qui fera à n’en pas douter la démonstration de son jazz à la fois original et racé le 4 avril.

Si le festival IN est résolument bien fourni, l’ambiance est également garantie côté OFF. Au Club, dédié à la relève du jazz européen, on pourra entre autres apprécier le jazz-funk explosif de Lady Bazaar ou prendre une leçon d’afro-beat par le Professor Wouassa. S’y ajoutent le Caveau des Vignerons (où les musiciens du IN aiment à improviser en fin de soirée) et la dizaine d’autres lieux où 90 concerts sont prévus; impossible donc de ne pas étancher sa soif de jazz éclectique à Cully !

Cully Jazz Festival
Du 31 mars au 8 avril
www.cullyjazz.ch

AMR, l’intimiste

Pour la soirée d’ouverture de sa 36ème édition, l’AMR Jazz Festival investit l’Alhambra, comme plusieurs fois par le passé, avant de se poursuivre dans l’intimité de la salle du Sud des Alpes. Du 21 au 26 mars, l’AMR propose douze concerts répartis sur six soirées suivant une même recette, de sorte à goûter au meilleur du Swiss made en première partie et aux saveurs internationales en seconde. Après une ouverture par le trio de la pianiste de Saint-Imier Marie Krüttli (aussi présente au OFF du Cully), c’est le quartet du guitariste américain John Scofield – qui s’est notamment produit avec Miles Davis et Chet Baker – qui enclenchera les festivités pour un voyage immersif aux racines du blues et de la country. Le reste de la semaine, le Sud des Alpes révélera tour à tour la créativité du pianiste danois Jacob Anderskov, la sensibilité du trompettiste Tom Harrell ou encore l’énergie tout aussi ravageuse qu’impeccable du quatuor international Amok Amor.

Soulignons côté helvétique le Matthieu Llodra trio – habitué du Caveau des Vignerons de Cully qu’il a animé de folles jams avec Popa Chubby ou Guillaume Perret – qui présentera son premier album avant de laisser la scène au saxophoniste Chris Lightcap et son band Bigmouth. Ces réjouissances haut de gamme s’achèveront avec punch et féminité: sous la houlette de la percussionniste Marilyn Mazur, ce sont neuf musiciennes et une danseuse qui sont invitées à clôturer le festival en beauté le 26 mars.

Genre musical aux limites indéfinissables tant celles-ci sont devenues poreuses à tous les styles, y compris à ceux qu’il a lui-même engendrés, le jazz incarne de fait la musique. A l’ère du tout aseptisé, se rendre à un concert de jazz permet d’autant plus de réaliser que la véritable grâce sonore naît d’une part d’improvisation, au gré d’harmonies volatiles entre virtuoses et instruments. Les festivals de la Ferme Marignac, de l’AMR et de Cully constituent autant de raisons de s’en rappeler, surtout qu’il n’existe aucune excuse pour ne pas rendre visite à chaque membre de cette fratrie jazzy: du plus petit au plus grand, ils s’enchaînent sans se chevaucher !

AMR Jazz Festival
Du 21 au 26 mars
Alhambra et Sud des Alpes
www.amr-geneve.ch

 

Par Nyata Natalie Riad et Antoine Caminada

 

 

Partager cette page

Partenaires