Coup de food

Le Jardin by Richemond

septembre 1, 2016 1:51 Publié par

Cuisine nappée de fraîcheur sans faille, il faut se préparer à un surprenant voyage des sens lorsque l’on s’invite à la table du restaurant de l’hôtel du Richemond, Le Jardin. Le chef, Philippe Bourrel fait partie de ces cuisiniers des temps nouveaux, de ceux qui font saliver l’imaginaire en sublimant le culinaire. Ici, exit les artifices gastronomiques et denrées importés et place aux produits de saisons et locaux! Le tout sans chichis et sans poids de la tradition. Et toque! Ce chef de file sort des sentiers battus avec une démarche bien différente de celle de ses confrères sans doute suspendus à la pression économique. En privilégiant des interactions sans façon avec des producteurs auxquels il reste fidèle, Philippe Bourrel, véritable ambassadeur du terroir genevois garnit nos assiettes de saveurs locales sans égales. Preuve à l’appui avec la nouvelle carte estivale locavore qui se dévore avec les yeux d’abord.

lerichemond-lejardin-winter-sea-scallops-caviar-details

«Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es!» écrivait déjà en 1825 le brillant Jean Anthelme Brillat-Savarin, auteur de la «Physiologie du goût». «Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu veux être!» rectifiera t’on deux siècles plus tard et à raison. Ainsi, opter pour le restaurant Le Jardin sis dans l’Hôtel Richemond c’est clamer son affiliation à un gang: celui du Chef Philippe Bourrel, amateur de produits de saison et de produits locaux.

lerichemond-lejardin-summer-crab-meat

Outre l’aspect esthétique des plats du chef – dignes d’installations artistiques tant ils sont affolants de créativité – la nouvelle carte estivale dévoile une kyrielle de plats faisant la part belle aux producteurs régionaux. Ainsi, la truffe qui parfume à merveille le ceviche de bar est fournie par Clément Jacquemier de Diamant-Terre à Chevry dans le pays de Gex. Quant à la volaille du Nant-d’Avril rôtie, elle provient de Satigny de chez Rolf & Yves Grolimund. Escortée de giroles sautées et échalotes confites, on en reste la bouche bée et le cœur en émoi. Chez Philippe Bourrel, le foie gras s’accompagne de betterave et de miel issu des ruches de l’apicultrice genevoise Stéphanie. Précise dans la saveur, pointue dans l’exotisme, cinglante à chaque bouchée, la cuisine de ce chef de file se faufile dans nos souvenirs sensoriels des semaines après avoir dégusté ses mets.

lerichemond-lejardin-spring-duck-liver-terrine

On n’omettra pas de mentionner les talents du chef pâtissier Sébastien Quazzola dont les entremets vont de pair avec ceux de son confrère. Chaque saison, l’expert ès desserts met un fruit à l’honneur. Après la pomme au printemps, c’est autour de la cerise de couronner les gâteaux de la carte estivale. Le must de cette saison: la cerise, amande et poivre de Tasmanie! A vous choisir votre clan.

Untitled-2

Carte estivale à déguster les papilles en folie jusqu’en septembre
 
Restaurant Le Jardin
Le Richemond Genève
Rue Adhémar-Fabri 8, 1201 Genève
022 715 71 00
www.dorchestercollection.com/fr/geneva/le-richemond
Partager cette page

Partenaires