En Famille

DADA haut et fort

mars 1, 2017 4:47 Publié par

 Si 2016 fut l’occasion de célébrer le centenaire de DADA, pas question cependant de remiser au placard l’héritage du fameux mouvement libertaire et fantasque une fois les festivités passées. Le Théâtre Am Stram Gram a donc invité du 28 février au 12 mars Alice Laloy (Molière du meilleur spectacle jeune public en 2009 avec 86 CM) pour Ça dada, fresque multi-facettes qui se promène au gré des arts de la scène. Epaulée par les talentueux comédiens Barbara Tobola, Stéphanie Schneider et Christian Scheidt, la metteuse en scène démontre que DADA reste d’actualité par les questions universelles qu’il pose, y compris aux petits.

D’ailleurs, quand on y réfléchit, DADA c’est un peu l’enfant qu’on a tous été : spontané, contestataire, rêveur, impertinent… Mais, peut-être avant tout, DADA est le chantre incarné d’une créativité libérée de carcans normatifs. La liberté, justement, un des thèmes centraux qu’Alice Laloy interroge pour cette deuxième création de la saison 2016-2017 d’Am Stram Gram. « Est-ce que désobéir c’est être libre ? », « est-ce que la liberté c’est plus facile à reconnaître quand on est opprimé ? », « est-ce qu’en grandissant notre liberté grandit proportionnellement ? » : exemples choisis parmi une foule de questions propices à un fourmillement réflexif, servi dans le cadre d’un Théâtre réinventé pour l’occasion. Car il va de soi que celui-ci doit s’affranchir des codes qui le structurent habituellement afin de laisser le champ libre aux machines-dada, costumes-dada et autres dada-collages au programme! Ça dada chamboule le formalisme de la scène et bouscule joyeusement le spectateur ; un remue-ménage qui éveille les pulsions créatrices contenues dans le ÇA freudien, auquel le titre du spectacle fait également référence. Et pour cause : part chaotique de la psyché humaine et moteur de créativité, le ÇA commande aussi bien les impulsions débridées de l’artiste DADA que de l’enfant qui envisage le monde en fonction de ses désirs et colères. Alors, dès le 28 février, on se libère fissa de son Moi, de son Surmoi et de ses œillères et on enfile le monocle de Tristan Tzara pour voir la vie en DADA !

Ça dada
Texte et mise en scène d’Alice Laloy
Dès 6 ans
Du 28 février au 12 mars 2017
Théâtre Am Stram Gram
56, route de Frontenex
1207 Genève
www.amstramgram.ch
Partager cette page

Partenaires