Bae Sejin, Works on Paper

©Bae Sejin

Dans le cadre du weekend de vernissages organisés par l’association Art Carouge, la galerie Aubert-Jansem nous fera découvrir Bae Sejin, un artiste sud-coréen qui nous transportera dans les cultures et traditions de son pays, et notamment un de ses arts séculaires, la porcelaine, avec son exposition Works on Paper. À travers des méthodes ancestrales, l’artiste nous emmène dans une rencontre étonnante entre verticalité et fragilité du matériau, ou comment adapter l’art de la porcelaine à un nouveau support. À cette méthode de travail et ce questionnement sur la verticalité de la porcelaine, s’ajoute un thème exploré par l’artiste : la question du temps et de son passage, immuable, impossible à maîtriser. L’approche du travail de la porcelaine par Bae Sejin, ancrée dans ce questionnement, nous mène à penser notre propre aliénation face à un monde survolté. Bae Sejin interroge notre relation au temps et nous propose de visiter un univers où il se voit retranscrit, d’observer ses œuvres délicates, véhiculant une tradition lointaine, une sagesse qui nous est ici inconnue. Une exposition nous demandant de prendre le temps.

Aubert-Jansem Galerie, Rue Saint Victor 11, 1227 Carouge, aubertjansem.ch, Jusqu’au 23 mars

Stagiaire

Aurore a étudié l’Histoire de l’Art et la Littérature Comparée à l’Université de Genève, puis, diplôme en poche, quitte la jolie ville romande pour Bâle où elle s’entraine à l’écriture journalistique mais également au roman, avant de rejoindre Amsterdam. Là-bas, elle obtient un Research Master focalisé sur la mode et sa relation à l’art, et rédige un mémoire sur l'artification de la mode, et le futur de l'art. Fascinée par ces deux univers, elle partage aujourd’hui son goût pour la culture, passant par bien évidemment l’art et la mode, mais aussi la musique, la littérature et le design, grâce à l’écriture, une autre de ses nombreuses passions.