Performance artistique

Ali 74 : le combat du siècle

avril 10, 2017 1:21 Publié par

Les lumières s’éteignent, la voix du présentateur s’élève pour annoncer l’arrivée tant attendue des deux champions, la foule en délire acclame les montagnes de muscles qui montent sur le ring. «Ali, boma ye!» est scandé, crié et hurlé de manière aussi rythmée et vitale qu’un battement de cœur: le public a choisi son héros. La boxe racontée comme un récit, ça parle; la boxe racontée comme un poème, ça interpelle… Le poète Nicolas Bonneau prouve avec son projet que l’art poétique s’harmonise spectaculairement à la boxe. Ali 74: Le combat du siècle est une création pour les amateurs et les non-amateurs de cet art sportif aussi violent que fascinant. Ce combat, appelé «The Rumble in the Jungle», est celui de 1974 à Kinshasa au Zaïre, opposant le légendaire Mohamed Ali au terrible George Foreman, pour le titre de champion du monde poids lourd de boxe anglaise. Dans le cadre du Festival La Cour des Contes 2017, qui aura lieu du 28 avril au 7 mai, Plan-les-Ouates reçoit cette performance hybride décryptée comme un ciné-récit-concert, pour découvrir ou redécouvrir ce choc titanesque.

Texte |Ameidie Terumalaiali

Une revanche digne de Rocky

Pour avoir refusé de servir au Viêt Nam en 1966, le mythique boxeur Mohamed Ali doit rendre son titre de champion. Le combat de 1974 face au tenant du titre d’alors George Foreman, marque le retour d’Ali sur la grande scène et son envie débordante de reconquérir le titre. Tel un phœnix qui renaît de ses cendres, Ali va étudier son adversaire pour finalement comprendre que pour le vaincre, il faudra l’avoir à l’usure. Un processus se met alors en place entre entraînements intensifs et diffusion de fausses informations. Les deux boxeurs vont d’ailleurs devenir l’attraction de Kinshasa durant les semaines précédant le combat, offrant à la vue de tous leur préparation physique.

7773684069_mohamed-ali-alias-cassius-clay-conserve-son-titre-de-champion-du-monde-de-boxe-a-lewington-en-1965-en-battant-sony-linston-par-k-o-en-un-round

Des enjeux politiques

Ali est le challenger ainsi que le héros des habitants de Kinshasa. A l’inverse, Foreman représente le champion de l’Amérique blanche. Les participants reçoivent chacun la somme exorbitante de cinq millions de dollars américains suite au don du dictateur Mobutu Sese Seko, qui voit à travers cette lutte légendaire un moyen d’attirer les touristes et l’attention sur son pays. Dans ce contexte profondément marqué par l’Histoire entre les Blancs et les Noirs, le spectacle s’imprègne de la fin de la ségrégation pour enraciner le combat dans une lutte plus grande. Ce théâtre-documentaire mêle images d’archives, témoignages, musiques aux sonorités africaines et narration personnelle de l’événement. On vogue de la subtile anecdote au commentaire sportif, pour atterrir sur l’envolée lyrique inspirée des images.

Trouver son réel combat

A la place d’un speaker, le spectateur jouit d’un conteur passionné et passionnant par sa ferveur envers cet homme et ce sport, indissociables l’un de l’autre. Nicolas Bonneau (reconverti dans l’art après une tentative dans la boxe), accompagné des musiciens Mikael Plunian et Fannytastic, raconte et revit cette rencontre d’anthologie afin de mettre en exergue toute la portée poétique et allégorique du moment. Il annonce d’ailleurs: «Ce n’est finalement pas tant la boxe qui m’intéresse, mais bien de raconter comment se construit une légende contemporaine, comment on devient un héros et un modèle de courage qui donne aux autres la force de continuer le Combat». Depuis son avant-première en 2012, le projet n’a cessé de voyager pour parvenir finalement au Festival de la Cour des Contes, au sein duquel il se fond aisément parmi les récits merveilleux.

Ali 74 : le combat du siècle
Le jeudi 4 mai 2017 
Espace Vélodrome
Ch. de la Mère Voie 60, 1228 Plan-les-Ouates
022 884 64 60
www.plan-les-ouates.ch/contes
Partager cette page

Partenaires